en

Photocatalyse

Principe de fonctionnement du Puremax

La photocatalyse hétérogène est basée sur l’absorption d’un rayonnement excitateur ultraviolet par le photo catalyseur (dioxyde de titane [TiO2]) et conduit à l’oxydation des polluants selon des mécanismes de dégradation complexes associant successivement adsorption sur la surface de TiO2 et réactions radicalaires de dégradation.

L’adsorption des composés organiques volatils est un phénomène physique basé sur l’établissement de liaisons de Van der Waals entre le polluant et l’adsorbant qui fait intervenir les propriétés morphologiques de l’adsorbant (porosité interstitielle, surface spécifique…) et la structure moléculaire des COV (taille moléculaire, polarité..).

Les techniques basées sur l’adsorption seule ne conduisent qu’à une séparation des COV du flux gazeux alors que la photocatalyse dégrade les polluants organiques en produits finaux, jusqu’à minéralisation, sans nécessité de traitement ultérieur.

L’accroissement du retraitement est réalisé en piégeant, à la manière d’une éponge, les flux gazeux en trop grande concentration. C’est le rôle de notre procédé carbone / TiO2.

Ainsi la solution Puremax est bien plus efficace qu’une photo catalyse simple.

Les résultats obtenus mettent en évidence la synergie entre l’adsorption et la photo catalyse réalisée au sein de notre photon-réacteur.

La gamme Puremax permet de dépolluer l’air intérieur par destructions des molécules ( batérielles ou chimiques ) sans les masquer tel un désodoriseur.

Ainsi notre gamme de Puremax élimine avec aisance toutes les odeurs de solvants, de cigarettes, bactériales. Tout comme les virus, les bactéries et tous autres micro-organismes contenus dans l’air.

Résultat de l’action Puremax


Des essais menés en laboratoire montrent l’efficience de nos appareils à pouvoir traiter « in situ » les polluants les plus divers d’origine organique (biologique ou chimique).

A titre d’exemple:

Dans le domaine biologique :

Dans le domaine chimique :

Options possibles :